N° 128 Mai-Juin 2022
  • 2022-05-31

Vous devez avoir un compte et un abonnement valide pour télécharger la revue.

Danielle Roux Rédactrice en chef

Reconnue depuis bien longtemps et soumise à des normes internationales européennes et françaises, la phytothérapie a fait des progrès importants grâce à de nombreux travaux scientifiques et de recherche. Le développement de ces connaissances a contribué au prestige et à la popularité des médicaments à base de plantes puis des compléments alimentaires à base de plantes. Les difficultés rencontrées sont en lien surtout avec la complexité du totum liée à des milliers de liaisons chimiques qui agissent en interaction, d'autant plus que les formules développées contiennent souvent plusieurs extraits associés. La phytothérapie moderne propose des traitements symptomatiques mais aussi étiologiques corrigeant des déséquilibres. Le choix du sujet s'imposait avec des interventions variées mais toujours axées sur des recherches pharmacologiques ou cliniques dans le but de pouvoir utiliser cette discipline autant en médecine de ville qu'à l'hôpital. J’ai demandé au Professeur Robert
Anton pharmacognoste, et au Professeur Jean-Pierre Chaumont, botaniste de coprésider cette manifestation
que Robert Anton a bien voulu annoncer dans le texte qui suit.

 

Pr Robert Anton, Expert EFSA, Membre des Académies Nationales de Pharmacie et de Médecine

Ce XVIIIe Colloque Européen constitue une rencontre importante pour partager des connaissances et découvrir un
large panorama actuel des avancées en Phyto-Aromathérapie. 

Les conférenciers choisis qui ont accepté de venir ce jour sont de très haute qualité. Les thématiques envisagées sont passionnantes.
C’est pourquoi nous pouvons être bien reconnaissants à Danielle Roux et à son époux Patrice, ainsi qu’à Jean-Michel Morel pour nous avoir programmé un si bel éventail scientifique et clinique.
Le Professeur Kurt Hostettmann, un Maître internationalement connu du monde, nous dira les secrets des principales avancées en Phytothérapie. L’aromathérapie qu’il a initiée à Lausanne, poursuit une avancée spectaculaire qui sera décrite par le docteur Pierre-Olivier Tauxe.
Depuis l’Antiquité les parfums ont joué et jouent encore un rôle important en thérapeutique notamment en agissant sur le comportement et le système nerveux central. La Professeure Annick Le Guerer saura sûrement
nous envoûter !
Les huiles essentielles prennent un nouvel essor en milieu hospitalier notamment sous la houlette de la Fondation Gattefossé, notamment dans le cadre des symptômes liés à une subjectivité (douleurs, anxiété…) mais aussi dans le cadre des soins palliatifs. Encore faut-il que des protocoles cliniques soient élaborés et reconnus par le monde de la Médecine. Nous écouterons avec attention les conseils de la brillante Professeure de Pharmacognosie Sabrina Boutefnouchet de la Faculté de Pharmacie de Paris et serons attentifs aux expérimentations cliniques actuelles en milieu hospitalier à La Rochelle par le Dr Éric Grisemann.
Le monde de l’apiculture nous apportera son savoir et la richesse de sa production, non seulement pour ses
produits bien connus mais aussi avec la propolis qui ouvre de nouvelles perspectives de traitement exposées
par le Dr Lilian Ceballos.
Un grand médecin spécialiste en urologie, le Dr Philippe Colls nous parlera des bactériuries, qui de nos jours posent des problèmes difficiles à résoudre mais l’intervention des huiles essentielles peut être bien bénéfique.
Enfin, voici un domaine nouveau, de grand intérêt, d’autant que la subjectivité ne laisse que peu de place aux résultats cliniques chez l’animal… Ce sera un point d’originalité tout à fait remarquable évoqué par la Dr Ariane Garber. La remise des prix du DU de Phytothérapie couronnera ce magnifique colloque.
Enfin, de mon côté, je vous sensibiliserai à quelques thèmes dont je poursuis l’expertise au niveau européen
(European Food Safety Authority) en vue de servir la Phyto-aromathérapie notamment sous l’angle de la sécurité d’emploi des plantes et des préparations à base de plantes, contenues notamment dans les compléments alimentaires. À partir d’une liste d’environ 3 000 espèces botaniques, l’évaluation complète des publications scientifiques (environ de 50 à 100 par plante obtenues avec des mots clés) permet de repérer les molécules à risques et de les classer dans une banque de données avec tous leurs paramètres connus, qui servira ultérieurement à tous ceux (administrations, industriels, particuliers…) qui auraient besoin de la consulter. Cette expertise représente une somme de travail considérable depuis plusieurs années et sera complétée par une autre banque de données sur les molécules elles-mêmes (données physico-chimiques, symptômes toxicologiques…).
À ce beau congrès, nous vous souhaitons la bienvenue à tous en se réjouissant de nous retrouver.
Toutes nos félicitations renouvelées aux organisateurs pour avoir rassemblé notre belle famille « phyto-aromathérapique » et un amical salut tout particulier au Professeur Jean-Pierre Chaumont qui a largement
contribué durant toute sa vie à valoriser cette discipline.

 

Sommaire
ÉDITORIAL
Danielle Roux et Robert Anton .......................................................................................... p 4

PHYTOTHÉRAPIE
Les principales avancées en phytothérapie …………........................................................ p 5-9
Pr Kurt Hostettmann Champeix-Lac, Suisse

HISTORIQUE
Les parfums qui soignent de l’antiquité à aujourd’hui .................................................. p 10-15
Pr Annick Le Guérer, LIMSIC, Université de Bourgogne, Dijon

ACTUALITÉ AROMA
Aromathérapie clinique, comment améliorer les données de l’évaluation ? ............. p 16-19
MdC Sabrina Boutefnouchet, Univ Paris Cité

ONCOLOGIE
La propolis, de la prévention aux traitements associés ................................................ p 20-24
Dr Lilian Ceballos, Pharmacien, Pharmacologue, Pradelles-Cabardès

AROMATHÉRAPIE
Domaine de performance dans la prescription de l’aromathérapie ........................... p 25-30
Dr Pierre-Olivier Tauxe, Lausanne

Prise en charge des bactériuries à la Clinique Jules Verne, Nantes ............................. p 31-35
Drs Philippe Colls, Urologue, Pierre Chauvet, Pharmacien, Claire Decreau & Laurent De Bataille, Gériatres, Clinique Jules Verne, Nantes

VÉTÉRINAIRE
Peut-on soigner les animaux par aromathérapie ? …………............................................ p 36-38
Dr Ariane Garber, Vétérinaire, phyto-aromathérapeute, Chambilly