N° 127 Mars-Avril 2022
  • 2022-03-31

Vous devez avoir un compte et un abonnement valide pour télécharger la revue.

Nous avons le plaisir en tant que partenaire de la manifestation, de publier les actes de la 10ème Journée Romande de Phytothérapie organisée par la Société Suisse de Phytothérapie Médicale qui se tiendra à Montreux le 5 mai 2022 dans ce numéro. Soigner les enfants par phytothérapie, bien que la plupart des médicaments à base de plantes présentent peu de risques et ont une grande marge thérapeutique, est complexe. De nombreux praticiens hésitent encore à prescrire ou conseiller la phytothérapie et l’aromathérapie aux enfants en particulier aux plus jeunes. En effet, Il est toujours difficile de formuler pour l’enfant du point de vue de la galénique : la biodisponibilité des actifs appliqué sur la peau, par exemple, est très différente chez l’enfant surtout lorsqu’il s’agit du très jeune enfant ; de plus, la résorption par voie orale est moindre que chez l’adulte ; en effet, le pH gastrique est plus élevé et ne se normalise qu’à l’âge de 3 ans environ ; la vidange gastrique est ralentie et l’immaturité enzymatique ne permet pas une détoxication correcte. La plupart des actifs sont donc éliminés plus lentement avec un risque potentiel de toxicité. Cependant, la prise de tisane, par exemple, infusés ou décoctés, reste une solution possible, notamment pour les plantes à dérivés terpéniques car ces derniers sont peu hydrosolubles.

En outre, le microbiote intestinal absent à la naissance se met en place dès la première semaine et sera différent selon le régime alimentaire : en cas d’allaitement maternel, les bifidobactéries sont plus nombreuses (avec un impact sur la fonction immunitaire) alors qu’avec le lait maternisé on trouvera surtout des bacteroïdes et clostridium ce qui peut modifier l’absorption et l’élimination ! Il est conseillé d’apporter une supplémentation en probiotiques à la mère pendant la grossesse, en particulier dans les dernières semaines, ce qui va enrichir son microbiote au profit du bébé au moment de la naissance par voie basse.

Plus précisément, l’aromathérapie dont l’efficacité n’est plus à démontrer, peut présenter un danger chez le nourrisson dont le rapport surface peau/poids est élevé, la structure de la peau immature, le métabolisme plus lent. Pourtant bien formulées, les voies topiques et rectales nous donnent des résultats remarquables en curatif et en préventif. En revanche de nombreuses solutions vous sont proposées pour soigner l’enfant et l’adolescent avec une bonne efficacité en prévention et en traitements associés y compris en milieu hospitalier et en particulier dans les pathologies ORL et BP, dermatologiques, gastro- intestinales, les psychopathologies…

Je serai ravie de pouvoir échanger avec vous lors de cette journée surtout après les périodes Covid qui nous ont éloignés ! Et bien sûr une pensée pour les enfants Ukrainiens plongés dans la guerre, isolés, séparés de leurs familles, voir blessés…

Au plaisir de vous revoir bientôt.

Danielle Roux

Rédactrice en chef

Sommaire
ÉDITORIAL
Danielle Roux..........................................................................................................4

PÉDIATRIE
Expériences avec des plantes médicinales
Dr Benedikt M. Huber, pédiatre, Fribourg, Suisse .....................................p 5-6

ORL
« Docteur, mon enfant est toujours malade… »
Dr Barbara Zürcher, FMH ORL, Neuchâtel, Suisse......................................p 7-10

PHYTOTHÉRAPIE
Utilisation de la phytothérapie en cabinet pédiatrique
Dr Stéphanie Progin, pédiatre FMH, Pully, Suisse......................................p 11-15

GASTRO-ENTÉROLOGIE
Quelle place pour la phytothérapie
dans les troubles gastro-intestinaux de l’enfant ?
Dr Charlotte Biro-Levescot, pédiatre, Lancy, Suisse.................................p 16-21

AROMATHÉRAPIE
Aromathérapie en pédiatrie, potentiel thérapeutique et limitations
Dr Karoline Fotinos-Graf, pharmacien, Berne, Suisse..............................p 22-27

DERMATOLOGIE
Prise en charge de l’acné juvénile par phyto-aromathérapie
Dr Danielle Roux-Sitruk, pharmacien, Paris...................................................p 28-30

NEUROLOGIE
Traitement des troubles du sommeil
des symptômes anxio-dépressifs modérés de l’adolescent
Dr Line Guillod, Lausanne, Suisse......................................................................p 31-36

VIENT DE paraître….................................................................p 37-38