N° 119 Novembre/Décembre 2020
  • 2020-11-30

Vous devez avoir un compte et un abonnement valide pour télécharger la revue.

Bonjour,

Toujours sous pression de la pandémie, mais avec un espoir grandissant de temps meilleurs avec un déconfinement progressif, des prises en charge qui s’améliorent au fil du temps, l’arrivée de plusieurs vaccins encore en fin de validation d’essais cliniques de stade 3 mais déjà en pleine compétition… Nous restons cependant convaincus de l’importance des gestes barrière associés à nos médications permettant de stimuler l’immunité.

Tout d’abord, pour bien aborder l’hiver en évitant la surconsommation d’antibiotiques, il faut ajouter à notre arsenal 2 plantes remarquables pour leurs propriétés antibactériennes, Raifort et Capucine. On peut les mettre dans nos assiettes et leur mélange amplifie leur activité. Le raifort fait partie comme le brocoli, le radis noir, le wasabi… de la fameuse famille des brassicaceae riches en glucosinolates métabolisés en isothiocyanates, molécules soufrées « détoxicantes ». Un article sur le miel mettant en évidence ses propriétés osmotiques, antibactériennes et cicatrisantes, très efficaces sur les plaies aiguës et chroniques vient compléter le tableau anti-infectieux de ce numéro. Pour stimuler notre immunité, la supplémentation en vitamines, vitamine C naturelle de préférence, acérola ou cynorrhodon, mais aussi vitamine D3, alors que 41 % de la population française souffre d’une carence en vitamine D l’hiver. En mai dernier une étude américaine nous avait montré comment les patients atteints par la Covid 19 et en manque de vitamine D, avaient 2 fois plus de risques de développer une forme sévère ; à plus grande échelle, nos amis britanniques ont lancé une étude nommée CORONAVIT sur 5 000 personnes outre-mer pour tester ses bénéfices. Simple pourtant

une supplémentation de 1 000 UI à 4 000 UI/jour, ou encore des capsules molles d’huile de foie de morue faciles à avaler et sans goût ! Mais aussi les oligoéléments ; déjà traités dans les numéros précédents comme le Zinc, avec son action spécifique sur le virus empêchant sa réplication et donc limitant sa virulence mais aussi améliorant significativement la réponse immunitaire ; faudrait-il supplémenter tous les patients en EHPAD ? Dans ce numéro est présenté le Sélénium à qui on prête un rôle majeur pour contrecarrer la production de radicaux libres (réponse innée) mais qui nécessite une prescription précise car carence ou excès ont des effets délétères. Il permet de limiter la progression de l’agent agresseur et ses effets inflammatoires pouvant chroniciser la pathologie. Il interviendrait aussi au niveau humoral et cellulaire. Les animaux de compagnie et nous partageant les mêmes espaces, nous avons tenu à interviewer une de nos confrères, vétérinaire spécialisée en phyto-aromathérapie, pour nous conseiller sur la conduite à suivre au quotidien mais aussi pour démonter les arguments de ceux qui voudraient les stigmatiser. Enfin n’oublions pas que nous approchons des fêtes de fin d’année et qu’il est important de réserver en ces temps difficiles des moments de joie et de sérénité. Une promenade sur des sentiers olfactifs et une enquête sur l’avenir du champagne bio menée par notre fidèle ethnobotaniste dans la région champenoise qu’elle connait bien complètent ce numéro.

Je vous souhaite donc les meilleures fêtes possibles, et une très bonne année 2021 !

Danielle Roux, Rédactrice en chef

Sommaire
ÉDITORIAL
Danielle Roux................................................................................................. 4
ACTU.............................................................................................................. 5
PHARMACOGNOSIE
Le raifort et la capucine deux plantes à action « antibiotiques »
Pr Kurt Hostettmann, Champex-Lac, Suisse ............................................. 6
ACTU-VÉTÉRINAIRE
Les Coronavirus chez les animaux domestiques
Dr Ariane Garber, Vétérinaire phyto-aromathérapeute, Chambilly ..... 8
APITHÉRAPIE
Le miel et le soin des plaies
Dr Marcel Diouron, Pharmacien, Plouagat, ............................................... 15
OLIGOTHÉRAPIE
Sélénium, métabolisme, immunité et choc septique
Dr Robert Viala, Endocrinologue, Bordeaux
Dr Éric Blouin, Meudon................................................................................... 18
LE BOTANISTE GOURMAND
Boirons-nous du champagne bio à Noël ?
Clotilde Boisvert, Ethnobotaniste, Paris........................................................ 25
HISTORIQUE
Sentiers de senteurs, chemins de bien-être
Pr Jean-Pierre Chaumont, Besançon............................................................. 28